ACADÈMIA BEETHOVEN -OCTUBRE 2020

Du 6 au 12 octobre, Jordi Savall et Le Concert des Nations présenteront la dernière « Académie Beethoven 250 » avec un travail de recherche et d’interprétation sur des critères historiques des Symphonies 8 et 9 de Beethoven.

La Fondation du Centre International de Música Antiga a le plaisir d’annoncer que, malgré toutes les énormes difficultés internationales causées par les règles et les restrictions de la pandémie, notre orchestre Le Concert des Nations se rend en Pologne le 6 octobre pour mener à bien la dernière Académie Beethoven 250, dans laquelle les symphonies 8ª et 9ª de ce compositeur seront étudiées, enregistrées et interprétées à Wroclaw (9.10) et Cracovie (13.10). C’est ainsi que s’achève le projet de l’intégrale des 9 symphonies de Beethoven qui a débuté en 2019.

Ils continueront ensuite de voyager jusqu’au 23 octobre, avec un concert le 14 à la Philharmonie de Paris (Symphonies 6 & 7), quatre concerts les 17 et 18 à Hambourg (avec les Symphonies 1, 2 et 4, et 6 et 7) et enfin à Linz pour interpréter également la et la . L’interprétation de la qui devait avoir lieu au Grand Théâtre du Liceu de Barcelone, Paris et Rimini a été reportée à l’année prochaine en raison de la situation dans laquelle nous nous trouvons.

Le projet Académie Beethoven 250 a réuni 65 musiciens, dont 14 « académistes » de moins de 33 ans, tous de nationalités différentes (Espagne, Italie, France, EUA, Hongrie, Allemagne, Argentine, Pologne, Japon, Canada, Suisse, Taïwan, Portugal, Mexique et Chili). En 2019, 4 grandes académies (2 préparatoires et 2 de perfectionnement) se sont tenues pour travailler sur les Symphonies 1-5 et le résultat a été présenté dans plusieurs concerts, enregistré et récemment édité dans un triple CD : BEETHOVEN – Révolution Symphonies 1 à 5 (Alia Vox, 2020).

Malgré la situation pandémique dans laquelle nous vivons, les travaux se sont poursuivis en 2020 et les deux premières académies se sont tenues en juillet (Symphonies 6 et 7) à Cardona, la troisième académie (Symphonies 8 et 9) du 16 au 21 août (Arc et Senan, France) et maintenant nous terminons ce travail avec la dernière et finale académie avancée de Wroclaw (Pologne). De plus, la Symphonie 9 réunit le chœur du Narodowe Forum Muzyki et les solistes Sara Gouzy (soprano), Laila Salome Fischer (soprano), Minje Lei (ténor) et Manuel Walser (baryton).

Le projet a le soutien de la Generalitat de Catalunya, de la Direction régionale des affaires culturelles Occitanie, de la Diputació de Barcelone, des fondations Edmond de Rothschild et Banc de Sabadell, et de l’Institut Ramon Llull, entre autres.

Concerts Beethoven 2ème semestre 2020 :

22 août 2020 La Saline Royale à Arc-et-Senan, France (6ª et 7ª)
9 octobre 2020 Wroclaw, Pologne (9ª)
13 octobre 2020 Cracovie, Pologne (9ª)
14 octobre 2020 La Philharmonie de Paris, France (6ª et 7ª)
17 octobre 2020 Hambourg, Allemagne (1ª, 2eme et 5ª)
18 octobre 2020 Hambourg, Allemagne (6eme et 7eme)
21 octobre 2020 Linz, Autriche (5ª et 6ª)

De retour à Barcelone, le 25 octobre, Jordi Savall et Le Concert des Nations se produiront au Grand Théâtre du Liceu de Barcelone avec le concert « Els Elements i les Fúries » (1737-1761) qui comprend Les Éléments de Rebel, Musique Aquatique de Händel et Don Giovanni de Gluck.

Il faut également noter que le premier album – édité et sorti en juillet dernier –, avec les 5 premières symphonies BEETHOVEN – Révolution, Symphonies 1 à 5 (Alia Vox 2020) a reçu un accueil extraordinaire de la part de toute la presse internationale, qui l’a considéré « comme le meilleur enregistrement de l’année Beethoven ».

 

 

 

« Avec ces cinq premières symphonies de Beethoven, Jordi Savall et Le Concert des Nations rejoignent le groupe des meilleurs interprètes de Beethoven de tous les temps […]

On est obligé de les comparer avec des enregistrements classiques de référence tels que les légendaires cycles symphoniques de Beethoven d’Herbert von Karajan, et les résultats de Savall résistent à la comparaison. »

Thomas Michelsen, POLITIKEN (Dan), 3 septembre 2020

Enllaç a la crítica

 

« Le son du Concert des Nations est plus hétérogène que ce que l’on entend dans d’autres cycles d’instruments d’époque, comme l’Orchestre Révolutionnaire et Romantique (Gardiner / Archiv) ou La Chambre Philharmonique (Krivine / Naïve) […]

Savall et l’orchestre respectent soigneusement les marques dynamiques et articulées de chaque partition. Ils apportent également de la transparence à la polyphonie de Beethoven, nous permettant d’entendre les merveilleuses lignes intérieures de Beethoven. […]

C’est un enregistrement impressionnant, avec une reproduction intensément communicative. Pour ceux qui n’ont pas assez d’enregistrements symphoniques de Beethoven, c’est un must. Et pour ceux qui remettent en question la valeur d’un autre cycle symphonique, ces interprétations vitales et réflexives ont beaucoup à offrir : elles apportent le volume 2! »

David A. McConnell, THE CLASSIC REVIEW, 23 août 2020

Enllaç a la crítica

 

 

« Jordi Savall et Le Concert des Nations évoquent les symphonies de Beethoven d’une toute nouvelle manière. Il s’agit d’une musique symphonique issue de l’esprit de la musique de chambre. Même si la formulation semble usée : ici c’est entendre -vraiment “comme pour la première fois”. »

Frank Armbruster, CONCERTI (CH), 20 août 2020

 

 

« L’enregistrement de l’année de Beethoven a été réalisé par Jordi Savall avec les symphonies de un à cinq. Le fait que Savall mérite la couronne de Beethoven est dû à son attitude fondamentale. Beethoven de Savall est fantastique parce que les médias de composition sont exposés sans les utiliser. Tout fonctionne par lui-même. Quatre mois avant la fin de l’année Beethoven, nous risquons une forte cote : cet album est l’enregistrement Beethoven de l’année. »

Markus Thiel, MERKUR.DE, 20 août 2020

This site uses cookies to offer you a better browsing experience. By browsing this website, you agree to our use of cookies.